Aeroporto de Bujumbura

L'aéroport de Bujumbura veut faire peau neuve grâce à des fonds chinois

Publicado em 27/11/2017

 Alors que le trafic aérien connaît une forte hausse, le Burundi prévoit la modernisation de l'aéroport international de Bujumbura à défaut de construire une nouvelle plateforme aéroportuaire, faute de fonds suffisants. Bujumbura compte sur des capitaux chinois pour financer ce projet.


L'aéroport international de Bujumbura veut faire peau neuve. Si la seule plateforme aéroportuaire de Burundi a été agrandie dans les années 1980, peu d'investissements auraient été consentis depuis pour la rendre plus moderne. Or, l'infrastructure dédiée au transport aérien au Burundi est aujourd'hui dépassée par la forte hausse du trafic passagers.

C'est dans ce contexte que les autorités burundaises ont prévu de moderniser l'aéroport international de Bujumbura. Selon l'Agence Xinhua, les travaux vont porter sur la réhabilitation de l'aire de mouvement, notamment les pistes d'aviation, les voies de circulation et le parking avions, la construction et l'équipement d'une nouvelle tour de contrôle et la construction et l'équipement d'un nouveau terminal passagers. Pour exécuter ce projet, présenté vendredi dernier lors du Conseil des ministres, réuni sous la présidence du Chef de l'Etat Pierre Nkurunziza, le Burundi va probablement faire appel à la Chine, un pays partenaire.

Grâce à des capitaux chinois


« Le gouvernement pourrait recourir à un crédit concessionnaire à taux préférentiel moyennant une assistance technique offerte par l'entreprise China Communications Constructions Company Ltd (CCCC) et une assistance financière offerte par le gouvernement chinois à travers la Convention de financement à signer avec EXIM BANK de la Chine », a déclaré Philippe Nzobonariba, secrétaire général et porte-parole du gouvernement qui s'est exprimé samedi soir sur les ondes de la radiotélévision nationale.

Ces travaux de modernisation et d'extension de l'Aéroport International de Bujumbura pour le rendre compétitif au niveau de la sous-région, interviennent également quelques mois après que le Rwanda, un pays concurrent, ait lancé la construction d'un nouvel aéroport à Bugesera, à 40 Km au sud de Kigali. Faute de fonds suffisants pour concurrencer leurs voisins rwandais, les burundais qui caressent depuis 2007 le rêve d'un deuxième aéroport international à Gitega, la deuxième plus grande ville du pays, vont se contenter pour l'heure d'un aérodrome à Kabamba, dans commune de Gashikanwa de la province de Ngozi au nord du Burundi. Les travaux de construction devront bientôt démarrer. 
Tempo em Bujumbura

80°F
27°C
Risco de chuva irregular
Humidade: 70%
Vento: S a 6km/h
Detalhes e previsões



Nairobi Airport